De la santé économique française

La notion de Valeur Ajoutée, source de création de la richesse

Me vient alors la question des sources de la richesse. Qu’est-ce qui permet de créer de la richesse dans un pays ? La réponse à cette question fait appel à une notion essentielle mais complexe à appréhender : la valeur ajoutée (VA). Par analogie avec l’entreprise, la valeur ajoutée est le chiffre d’affaires (quantité de biens ou services vendus multipliée par leur prix de vente) duquel on soustrait les dépenses nécessaires à la production de ces mêmes biens ou services.

Valeur ajoutée nationale = Chiffre d’affaires du pays – dépenses de production

Le secret : produire mieux à moindre coût

A partir de cette égalité mathématique, mécaniquement la création de valeur ajoutée réside dans l’augmentation de la valeur de la production et/ou la réduction des dépenses de production. Un pays plus riche est donc un pays qui produit mieux à moindre coût. Or, pour produire mieux, il faut travailler plus ou mieux. Travailler plus, c’est augmenter le volume d’heures travaillées. Travailler mieux revient à optimiser l’équilibre entre le recours au travail et au capital, c’est-à-dire les équipements de production. Le travail est donc une notion centrale dans l’analyse de la production. Sujet ô combien délicat ! Le stéréotype classique du français paresseux qui passe son temps en vacances ou en pause déjeuner est très répandu, mais est-ce vérifié dans les faits ?

Le français est-il vraiment paresseux ?

Je consulte les données publiées par l’OCDE pour l’année 2018 et j’ai un choc : les heures annuelles ouvrées moyennes en France par travailleur s’élèvent à 1 526 h, bien en deçà de la moyenne des pays de l’OCDE égale à 1 746 h, soit 12% de moins. Le stéréotype du français paresseux me paraît justifié à l’échelle des pays de l’OCDE. Peu travailleur, certes, mais malgré lui. Rappelons que la durée légale de travail hebdomadaire en France est fixée à 35 heures par semaine, alors qu’en Italie elle est fixée à 40h avec un maximum de 48h, comme en Allemagne. Au Royaume Uni, seule la durée maximale est fixée et s’élève à 48h. La limite maximale de travail hebdomadaire a été fixée à 48 heures par Bruxelles pour tous les pays de l’Union Européenne.

Le deuxième effet kiss cool me frappe en regardant les donnés pour l’Allemagne que l’on prend si souvent en exemple : 1 356 h, soit 22% de moins que la moyenne des pays de l’OCDE. Incroyable ! Les allemands travaillent en moyenne 11% de moins que nous. Une injustice flagrante saute aux yeux : c’est l’allemand qui devrait porter le chapeau du stéréotype du paresseux. Comment un pays dont le temps de travail annuel par personne est inférieur au nôtre est-il mieux placé dans le classement des puissances mondiales ?

Travailler moins certes, mais travailler bien

Je fouille dans la myriade de données fournies par l’OCDE pour mesurer la productivité française. Après tout, une heure de travail français ne produit peut-être pas autant de richesse qu’une heure allemande. C’est le PIB par heure travaillée qui me donne une piste : les français produisent $60,20 de richesse en une heure travaillée, tandis que les allemands produisent $60,47. L’écart de productivité entre nos deux pays est donc très faible. Tous deux tirent la moyenne 2018 de la zone euro vers le haut ($53,61). Pour comparaison, le PIB par heure travaillée est de $52,78 au Royaume Uni, $47,86 en Italie et $47,45 en Espagne.


Les Français travaillent peu comparativement à leurs voisins, exception faite de l’Allemagne, mais travaillent efficacement. Un très bon point.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.