Apple dévoile Daisy, son robot expert du recyclage des iPhone


Le géant à la pomme ne se repose pas sur ses lauriers et se met au vert.

La journée mondiale de la Terre est l’occasion pour Apple de mettre en scène sa démarche de préservation de l’environnement en présentant Daisy, un robot innovant permettant de recycler les iPhone. Cette présentation s’inscrit dans la continuité d’une utilisation d’énergies 100% renouvelables pour alimenter ses locaux.

Depuis sa création, Apple a écoulé 1,5 milliards de téléphones, l’équivalent de 13 fois le tour de la Terre lorsqu’ils sont mis bout à bout. Selon un rapport de l’ONU, le monde a produit en 2016 près de 45 millions de tonnes de déchets électroniques, soit près de 4 400 Tour Eiffel. Les chiffres donnent le tournis. Avec l’obsolescence rapide de la technologie, l’accumulation des déchets électroniques pourrait nous pourrir la vie sur Terre. La marque à la pomme en a pris conscience et a développé une solution innovante pour retirer le ver du fruit : collecter les smartphones via son programme Upgrade pour les reconditionner d’une part, et recycler leurs composants, d’autre part.

Dans son jardin secret au Texas, sous le regard ébahi de la presse mondiale, la firme californienne prouve qu’elle a la main verte dans une main de fer. Son robot Daisy, qui signifie “marguerite” en anglais, est capable de déchiqueter et traiter, via un tri ultra sélectif et à un rythme effréné de 200 appareils par heure, leurs composants, devenus rares et nocifs pour l’environnement. Ainsi, plastique, aluminium, cobalt, cuivre, verre, or, lithium, papier, acier, tantale, étain, tungstène et zinc passent entre les bras experts du robot et sont savamment réutilisés. Pour exemple, le châssis du nouveau MacBook Air est constitué à 100% d’aluminium recyclé. Apple invente ainsi le recyclage en circuit fermé.

Pour couper l’herbe sous le pied de ses détracteurs qui critiquent vertement cette annonce comme une énième campagne marketing, Apple se veut le guide dans une démarche verte déjà engagée par les grands noms du secteur de l’électronique comme Dell, HP et Lenovo qui utilisent des matières recyclées pour éradiquer le gaspillage et limiter la déforestation. Quant à Samsung, le géant coréen marche sur les pas de l’américain en collectant et reconditionnant ses téléviseurs et réfrigérateurs.

Les constructeurs de produits électroniques sortent désormais du bois en montrant le chemin vers le développement durable. Certains diront que c’est pour se racheter une bonne conscience, d’autres démontreront que cela profite à leurs coûts de production. Peu importe leur motivation, le problème de l’accumulation des déchets électroniques est indiscutable et Apple propose déjà une solution innovante de collecte, de tri et de valorisation des déchets électroniques.

Avec Daisy, Apple a cédé à la tentation de l’économie verte en effeuillant ses iPhone. Je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. La planète va adorer.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.